Tous les articles par AmpelosWebMaster

Le Réveil dans les Cévennes du Nord

par Jean-Louis Prunier

A partir des années 1820, des pasteurs méthodistes, appuyés par leur organisation missionnaire britanniques de tutelle, s’installent en Cévennes et évangélisent Anduze, Alès et Lassalle. Des colporteurs itinérants parcourent le nord des Cévennes, jusqu’à Thiers pour apporter l’Évangile aux populations locales.

Sous la direction de Charles Cook, les pasteurs Henri de Jersey, Philippe Neel, Matthieu Gallienne, Jean-Louis Rostan et de nombreux autres, provoquent un important mouvement de Réveil. Les méthodistes cévenols, constitués en Église indépendante de l’Eglise réformée, participent à de nombreuses œuvres et mouvements.

Après avoir documenté le Réveil dans les Cévennes Viganaises, Jean Louis Prunier, docteur en histoire, s’attache dans cet ouvrage à étudier ce mouvement de réveil dans les Cévennes du Nord. 

Des Néel du Moyen-âge aux Neel de Jersey

par Joëlle Désiré-Marchand

Alexandra David-Neel a rendu célèbre le nom de son mari : Philippe Neel. Mais on savait peu de choses de sur l’histoire de cette famille normande d’origine normande et d’ascendance viking.

Dans ce livre, le lecteur découvre les premiers ancêtres, les « Néel », vicomtes du village de Saint-Sauveur ayant vécu en Cotentin aux XI et XIIe siècles, chantés par quelques chroniqueurs médiévaux.

Deux siècles plus tard, on les retrouve leur nom dans l’île de Jersey, sous la forme anglicisée « Neel », sans accent. Protestants depuis la Réforme ils adhèrent ensuite au méthodisme qui allait structurer l’histoire familiale. Au siècle suivant le pasteur Philippe James Neel sera appelé dans le sud-est de la France pour y effectuer sa mission pastorale. Il y rencontrera sa future épouse, Fanny Auzière, et fondera la branche française de la famille.

Joëlle Désiré-Marchand a publié plusieurs ouvrages sur Alexandra David-Néel dont la seule biographie illustrée par les cartes des itinéraires de l’exploratrice (2009). Son dernier livre : Philippe et Alexandra David-Neel, l’étrange équilibre d’un couple exceptionnel (2019).

Que nul ne regarde en arrière

par Philippe Massé

A la fin du XIXème siècle, épuisés par des hivers éprouvants et la pauvreté de leur vallée, les habitants de Dormillouse (Hautes-Alpes) décident d’émigrer en masse en Algérie récemment ouverte à la colonisation.

Ce village peuplé de vaudois, descendants des « hérétiques » ayant survécu à la persécution catholique du XIIème siècle organise donc son émigration sous la houlette de l’instituteur Émile Niel et avec l’aides des Églises protestantes de Suisse.

C’est le récit de cette émigration et installation en Algérie et la fondation de trois villages que nous suivons au jour le jour grâce aux lettres écrites et reçues par Émile Niel.

Philippe Massé a retrouvé et organisé ces lettres et les présente dans ce remarquable ouvrage qui détaille l’émigration collective de toute une communauté locale et religieuse.

Philippe Massé, ingénieur et économiste de formation, docteur en informatique et docteur d’état es sciences physiques, a été professeur des universités, chargé de cours à Sciences Po. Grenoble, vice-président de l’Institut Polytechnique de Grenoble, président de la Commission des Titres d’Ingénieur. Il a écrit plusieurs ouvrages sur l’histoire régionale.