Aime, ma fille, aime!

par Marie-Alix de Putter

En juillet 2012, un jeune théologien français, Eric de Putter, était assassiné au couteau à Yaoundé, au Cameroun, par de mystérieux visiteurs, la veille de son retour pour la France. Sept ans plus tard, la justice française est contrainte de clore l’enquête, et l’assassin court toujours.

Musicien accompli, poète à ses heures, épris de justice et de la femme qu’il venait d’épouser, Eric de Putter enseignait la théologie protestante.

Marie-Alix, son épouse, était enceinte de quatre mois quand il a expiré dans ses bras. Sept ans plus tard, elle livre pour la première fois son témoignage sur la tragédie qu’elle a vécue, dans un récit qui célèbre aussi la résilience, l’amour et la beauté de la vie.

L’auteure, Marie-Alix de Putter est née à Paris et a grandi au Cameroun avant de poursuivre de brillantes études en France. À sa fille, comme à toutes les filles et les femmes, elle donne une leçon d’espérance. Choisir la vie reste une option téméraire, mais c’est celle qu’elle a choisie.

Suffragette

la genèse d’une militante par Emmeline Pankhurst

« Je préfère être une rebelle qu’une esclave »  Emmeline Pankhurst.

Emmeline Pankhurst est, d’après Time Magazine, une des plus importantes personnalités du XXe siècle.  Dès 1905 elle organise des manifestations massives de femmes pour demander à un gouvernement anglais très réticent d’accorder le droit de vote aux femmes.  Ces manifestations non-violentes n’obtiennent aucun résultat tangible et sont sauvagement réprimées par la police. Après que plusieurs centaines de militantes pacifiques aient été emprisonnées et gavées de force suite à leur grève de la faim, elle se résout à recommander des actions plus militantes en particulier des bris de vitrines.

Pionnière d’un féminisme engagé et militant, elle démontre une perspicacité politique remarquable et finira par obtenir le droit de vote pour les femmes anglaises à la fin de la première guerre mondiale.

Sa vie a inspiré le film Suffragette où son personnage est joué par Meryl Streep.

Prix : 12€

La guerre des paysans en Allemagne

par Friedrich Engels

Il faut les pulvériser, les étrangler, les saigner, en secret et en public, dès qu’on le peut, comme on doit le faire avec des chiens fous ! C’est pourquoi, mes chers Seigneurs, égorgez-les, abattez-les, étranglez-les, libérez ici, sauvez là !

C’est, en 1525, la recommandation de Luther pour réprimer la révolte des paysans menés par Tomas Münzer qui cherchent à obtenir plus de justice sociale. Il sera écouté par les princes allemands et plus de 100 000 paysans luthériens, seront massacrés.

Dans cet ouvrage Friedrich Engels analyse les causes sociales de la guerre des paysans et montre que cette révolte évangélique est aussi une lutte de classes et une tentative des princes protestants comptant sur la Réforme pour confisquer les biens de l’Église romaine.

L’auteur Friedrich Engels, co-auteur avec Karl Marx du Manifeste du Parti Communiste, est le fils d’un riche industriel luthérien du textile installé dans la Ruhr qui a découvert les excès du capitalisme industriel lors d’un « stage » à Manchester en 1842 dans l’entreprise de son père.

Le réveil dans les Cévennes vigannaises

par Jean-Louis Prunier

Dès les années 1820, des pasteurs méthodistes, appuyés par des organisations missionnaires britanniques s’installent en Cévennes et évangélisent les environ du Vigan. Des évangélistes itinérants parcourent l’ancien pays camisard pour apporter la Bible aux populations locales.

Sous la direction de Charles Cook, un important mouvement de Réveil se développe et les méthodistes français, constitués en Eglise, indépendante de l’Eglise réformée, participent à de nombreuses œuvres et mouvements.

C’est la naissance et le développement de ce mouvement de réveil que Jean Louis prunier, docteur en histoire, nous relate avec passion et documentation.

Éditeur de combats