Didier Travier dans Libre Sens

Il est rare qu’un de nos ouvrages soit recensé deux fois dans la même revue ; mais c’est le cas du livre de Didier Travier Une confiance sans nom dont la deuxième recension dans Libre Sens commence par : Que voilà un livre étonnant! et finit par : Certains jetteront ce livre hérétique, d’autres le porteront au pinacle. C’est mon cas.