Journal d’un capitaine huguenot par Paul de Vendée

Paul de Vendée couv1Paul de Vendée est mort en 1627  à La Rochelle, probablement durant le Grand Siège.  Avec lui, plus de 20 000 rochelais (hommes, femmes et enfants) périrent de faim ou sous les armes des soldats de Louis XIII et Richelieu.  Ce journal d’un frère d’arme des frères Benjamin et Henri de Rohan est un fascinant témoignage sur la vie d’un petit noble protestant du 17ème siècle.

Pendant 12 ans, nous suivons Paul de Vendée quasiment au quotidien, un point de vue unique, et  une leçon de calme et d’espoir dans la tourmente que vivent alors les réformés français.  Une vie rythmée par les dimanches où l’on va « au presche », les moments de repos avec sa femme, ses enfants et ses amis  et, régulièrement, les départs à la guerre, sans enthousiasme, sans glorification,  « Le dimanche 2, je partis de Vendée, dis adyeu à ma femme et à mes enfans et m’en allay »  mais avec un sérieux et un sens du devoir  qu’il apporte aussi à la gestion de ses terres et de ses affaires.

La préface de Nicole Vray, Docteur ès-Lettres, membre de l’Académie des Sciences, Arts et Belles Lettres de Caen et spécialiste du protestantisme de l’ouest, permet de replacer la vie de Paul de Vendée dans son époque et son milieu et de mieux comprendre ces événements complexes et majeurs de l’histoire de France.

Prix public : 19€

Achetez en ligne -Journal de Paul de Vendée-

 

Recensions et Publications similaires

L’apport économique des Huguenots par Meinra... Le départ de plus de 200 000 huguenots à la Révocation de l’Édit de Nantes  fut un désastre économique bien documenté pour le royaume de France. En r...
Verdun, un dyptique par Wilfred Monod "C'est l'enfer infernal" Wilfred Monod a un fils au front à Verdun et n'a pas de nouvelles. Chaque jour, ce pasteur qui a consacré sa vie au pacifism...
Protestants de l’Ouest par Nicole Vray Après de longues années d’oubli, on redécouvre aujourd’hui l’importance et la vivacité du protestantisme de l’ouest de la France. Si Nantes est célèb...
Conseil à la France désolée, par Sébastien Castell... À l’apogée de la Renaissance, dans une France prospère et cultivée qui est un modèle pour l’Europe, une bande armée dirigée par le Duc de Guise massac...
In tenebris Lux, 14-18, la foi à l’épreuve d... « Ce fort de Beauséjour restera l’épisode le plus glorieux mais le plus terrible de la plus terrible des guerres. Que de morts dans ce qui fut un magn...
La main de l’Éternel serait-elle trop courte ? le... Pourquoi Dieu n’inter-vient-il pas pour empêcher cette guerre ? Cette question, sous diverses formes, tenaille les croyants dès la déclaration de gue...
Jean-Norton Cru, la « Vérité due aux po... Ancien poilu, choqué par la « fausse beauté du carnage », un inconnu austère et méthodique vient démolir le beau consensus patriotique  en critiquant ...
La victoire de Lorraine, par Adrien Bertrand Jeune socialiste pacifiste provençal « monté » à Paris, Adrien Bertrand est avant-guerre un fougueux journaliste politique et un poète reconnu. Ami de...
Théophraste Renaudot, pionnier du journalisme et d... On connait bien, Théophraste Renaudot, par le prix qui porte son nom décerné chaque année par des journalistes ; en effet c'est Renaudot qui a cré...
Carnets de route d’un officier d’Alpin... Dieuze, Lorraine ; le 20 Août 1914 les troupes allemandes très supérieures en nombre forcent les troupes françaises du XXème, XVème et XVIème Corps d’...
L’appel du sol, par Adrien Bertrand « l'Appel du sol, un des meilleurs livres de la guerre, net, vaillant, vivant, merveilleusement juste en même temps qu'exact, le plus équilibré peut-ê...
Gilbert Lesage, un Juste manipulé? par Olivier Pet... Gilbert Lesage est une de ces énigmes passionnantes du XXème siècle ; fonctionnaire de Vichy, chef de l’important Service Social des Étrangers qui int...