L’aube sanglante

par Samuel Bourguet

Originaire du Tarn, fils de pasteur, Samuel Bourguet choisit l’artillerie à la sortie de Polytechnique. Ses positions républicaines au moment de l’affaire Dreyfus comme ses théories sur la liaison des armes et sur le soin à porter au bien-être de la troupe lui valent l’animosité d’une partie de sa hiérarchie et entravent sa progression. « Exilé » au Pérou, il revient en France à la déclaration de guerre et, dès octobre 1914, rejoint le front. Après cinq mois dans l’artillerie, il demande à passer dans l’infanterie : dans les tranchées, au plus près de la réalité de la guerre, il peut enfin mettre en œuvre ses idées. Il meurt à la tête de son régiment dans les premières minutes de l’offensive de Champagne, le 25 septembre 1915.

Esprit ouvert et indépendant, ce protestant marié à une catholique, qui refuse de prier Dieu pour la victoire et respecte la foi de ses fantassins, livre dans ses lettres – restituées ici sans la censure qu’elles avaient connue – un témoignage précieux.

Nouvelle édition, complétée et annotée par Marie-Noëlle Bourguet, professeur émérite d’histoire moderne à l’Université Denis Diderot Paris 7, et Raymond Josué Seckel, conservateur honoraire à la Bibliothèque nationale de France.

Prix public : 19€/CHF 25

Achetez en ligne -WL'aube sanglante-