Le commandant Azur

par René Nodot

Blessé de la Grande Guerre, Gaston Vincent, fils de pasteur, s’engage sans hésiter dans la Résistance à plus de 50 ans.

Avec son frère Raymond et son fils Michel, ils sauvent de la déportation des enfants juifs de Marseille puis passent dans la clandestinité dans un réseau OSS. Gaston (Commandant Azur) organise le débarquement de Provence et des parachutages dans la Drôme et Raymond (Dick) créé et dirige les Groupes Francs des Bouches du Rhône.

En septembre 1943, Raymond est abattu par la Gestapo ; caché à Saint-Donat en même temps qu’Aragon, Gaston Vincent, et son lieutenant Pierre Bouquet, échappent à un raid allemand mais il mourra d’épuisement à l’hôpital du Vercors en juin 1944.

En 1986, il recevra la médaille des Justes de Yad Vashem, ainsi que son fils et sa belle-fille.