Le Séminaire de Lausanne

par G-E Guiraud

seminaire-de-lausanne-couvQuand Louis XIV révoque l’Édit de Nantes en 1685, les pasteurs français ont le choix entre l’abjuration, l’exil ou la mort. Tous les temples de France (plusieurs centaines) sont détruits en quelques mois et l’organisation de l’Église réformée est décimée. Très vite des assemblées clandestines dirigées par des prédicants remplacent les cultes interdits.

Pour éviter les dérives prophétiques et redonner aux églises réformées des cadres  et des structures, Antoine Court crée en 1729 le Séminaire de Lausanne à l’organisation duquel il contribuera fortement. Ce Séminaire forme les proposants, futurs pasteurs de l’église française. A l’origine, ces proposants sont envoyés clandestinement à Lausanne pour un an par le synode ; puis la durée des études passe à deux ans puis cinq ans après l’édit de tolérance de 1787.

Précurseur de la faculté de Théologie de Montauban qui le remplacera, ce séminaire a joué un rôle primordial dans la survie et le développement du protestantisme en France.

Prix recommandé : 16 €

Achetez en ligne -Séminaire de Lausanne -

Recensions et Publications similaires

A La Rochelle, entre son Roi et sa Foi, Monsieur d... René de Talensac, dit monsieur de Loudrière, est mort au siège de La Rochelle de 1628. Protestant, il s’était impliqué dans les plus importants é...
Camisards of the Cévennespar Richard Maltby When Louis XIV, the self-proclaimed “Sun King” decided to cancel the Edict of Nantes signed by his grandfather, he thought that French Protestants had...
Persécutée pour l’Évangile,par Blanche Gamond Que mon corps pourrisse tant qu’il vous plaira, vous ne pouvez rien à mon âme, et pourvu que mon âme soit à Dieu, cela me suffit. Blanche Gamond, qui...
Résister, Lettres de Prisonpar Marie Durand Emprisonnée parce que protestante dans une France toute catholique, Marie Durand refusa d’abjurer et passa 38 ans dans une prison sinistre et malsaine...
Saint Jean-du-Gard, terre de liberté par Nelly Dur... À Saint-Jean-du-Gard, on sait lire, écrire et protester depuis la Réforme. L’obstination de la population dans ses revendications et sa résistance au...
Odyssée prussienne, par Paul Helmlinger J’ai une certaine satisfaction de n’avoir jamais tiré un seul coup de fusil contre un ennemi pendant toute la guerre, bien qu’à un moment donné j’aura...
Ce qui laboure nos cœurs par Henri & Hélène N... « En pleine attaque le pasteur Nick, dont la haute silhouette (toujours surchargée de musettes, couvertures, paquets divers, tout cela destiné a...
A l’heure où les balles ne sifflent pas par ... Lorsqu’en juin 1915, le caporal Edmond Cheuva du 43e régiment d’infanterie refuse de participer au peloton qui doit fusiller des soldats russes e...
L’apport économique des Huguenots par Meinra... Le départ de plus de 200 000 huguenots à la Révocation de l’Édit de Nantes  fut un désastre économique bien documenté pour le royaume de Fra...
Verdun, un dyptique par Wilfred Monod "C'est l'enfer infernal" Wilfred Monod a un fils au front à Verdun et n'a pas de nouvelles. Chaque jour, ce pasteur qui a consacré sa vie au pacifisme...
Moissac 1939-1945, Résistants Justes et Juifspar F... Sereinement, la ville de Moissac sauva plusieurs centaines d'enfants juifs entre 1940 et 1944. Le silence lia tous les habitants et permit aux jeunes ...
Où sont tes gossespar Jean Alexandre Le petit Jean a 5 ans sous l’Occupation. C’est jeune mais assez pour savoir qu’on ne parle pas aux Allemands même s’ils vous adressent la parole dans ...