Que souhaiter pour le Nouvel An ?

Santé, Bonheur, Prospérité, les vœux ne font pas dans l’originalité en cette période de crise où bien des gens voudraient surtout ne pas voir se détériorer encore plus leur situation quotidienne.

Meilleurs VoeuxEt c’est vrai finalement que c’est en ces temps difficiles que l’on perçoit comment le bonheur tient à peu de choses, la santé malgré les épidémies annoncées, le bonheur dans une société de consommation apparemment insatiable et la prospérité parce qu’après tout, … il faut bien vivre.

Mais au sortir de Noël, est -ce vraiment le message que la naissance du Christ nous apporte ? L’ange de Noël n’a pas annoncé la santé aux bergers, ni la prospérité ou le bonheur.  « Gloire soit à Dieu dans les lieux très-hauts, que la paix soit sur la terre et la bonne volonté dans les hommes! » (Luc 2.14). Voilà donc le vœu ultime, la Paix, sans laquelle les autres ne sont que des aspirations matérialistes insatisfaisantes.

Et même si la Paix annoncée par l’ange est beaucoup plus que l’absence de conflits armés, ceux qui ont vécu la guerre nous font apprécier à quel point la Paix est importante:

le 2 Janvier 1915, Jean Norton Cru (historien protestant de la grande guerre)  écrit du front à sa soeur : « Depuis le 18 Décembre, notre vie est beaucoup plus active, et du 20 au 24 il y a eu de la casse (pas à notre régiment). J’ai eu à rendre les derniers devoirs par une nuit sans lune et notre tâche se fit en deux fois, interrompue par une fusillade. Noël et le jour de l’An se sont passés comme les autres jours, il  furent même plus riches en « hardships »…. Les obus pleuvent ... » Le même jour, à l’arrière, Paul Vinard écrit dans son journal : « Voilà une nouvelle année déjà entamée, que nous apportera-t-elle ? Continuons à faire notre devoir et soyons prêts, laissant à Dieu de disposer de nous. »

VanEtten Chronique QuakerDans cet esprit de Paix, les Editions Ampelos ont terminé l’année 2009 en republiant les « Chroniques de la vie quaker en France« , un important témoignage sur ce groupe pacifiste qui s’illustra pendant la 2ème guerre mondiale par son assistance sans faille aux réfugiés et persécutés. Un bel exemple que la Paix qui nous est promise ne s’obtient pas dans une attente passive, mais par l’action des hommes et femmes de bonne volonté.

Que cette Paix intérieure et partagée soit avec nous en cette nouvelle année, et qu’elle éclaire nos vies, nos familles et nos entourages.

Recensions et Publications similaires

Jacques Martin, objecteur de conscience, Juste et ... « Je vous renvoie ci-joints mes papiers militaires et vous prie de voir là l’effet de ma décision de ne plus répondre aux appels que pourra m’adresser...
Saint-Quentin sous le joug allemand, par Louise Du... Louise Trocmé est la fille de Paul Trocmé, important industriel protestant de Saint Quentin. En 1914, elle est veuve et s'occupe de ses enfants ainsi ...
Verdun, un dyptique par Wilfred Monod "C'est l'enfer infernal" Wilfred Monod a un fils au front à Verdun et n'a pas de nouvelles. Chaque jour, ce pasteur qui a consacré sa vie au pacifism...
Je serai fusillé! par Jules-Philippe Guiton En 1915, en première ligne dans le secteur meurtrier du bois de la Gruerie, un jeune sergent, pasteur missionnaire rentré du Lesotho, sort de sa tranc...
On n’attendait pas la mort si tôt, Lettres d... « [Une] correspondance passionnante et abondante, exceptionnelle même ! » Xavier Boniface dans la Revue d’Histoire de l’Église, 2015 « … véritable é...
Saleté de guerre, correspondance 1915-1916 de Mari... Voici deux intellectuels socialistes de culture protestante, proches de Jaurès, avec leur franc-parler, leurs admirations et détestations, leurs probl...
Conseil à la France désolée, par Sébastien Castell... À l’apogée de la Renaissance, dans une France prospère et cultivée qui est un modèle pour l’Europe, une bande armée dirigée par le Duc de Guise massac...
Me fas cagà! par Louis Bonfils dit Filhou On oublie souvent qu’une grande partie des soldats français durant la grande guerre n’avaient pas le français comme langue maternelle mais s’exprimaie...
In tenebris Lux, 14-18, la foi à l’épreuve d... « Ce fort de Beauséjour restera l’épisode le plus glorieux mais le plus terrible de la plus terrible des guerres. Que de morts dans ce qui fut un magn...
Noël 14, Des chrétiens dans la guerre Noël 14 : déjà près de 500 000 jeunes soldats tués en moins de 6 mois d’une guerre qui était annoncée comme courte et victorieuse. L’illusion d’une fi...
La main de l’Éternel serait-elle trop courte ? le... Pourquoi Dieu n’inter-vient-il pas pour empêcher cette guerre ? Cette question, sous diverses formes, tenaille les croyants dès la déclaration de gue...
Mémoires d’une missionnaire au XIXème siècle... Quel extraordinaire destin ! Née en 1805, à Congènies, dans le Gard, dans une famille protestante modeste qui comptait des prophètes camisards parmi l...