En passant

Schweitzer dans Réforme

…… Pour l’ancêtre des French Doctors, l’humanitaire est inenvisageable sans l’Évangile: « la Bible qui dort dans la poussière sur nos rayons, on la lit avec passion ailleurs. » Et Schweitzer de prophétiser que l’avenir du christianisme se joue outre-mer.  Lui voulait délivrer les païens des superstitions qui les terrifiaient quotidiennement. »Nous savons pour notre part que les démons n’existent pas, mais qu’il existe des états d’aliénation mentale tels que les hommes et les femmes qui en sont frappés vivent dans les ténébres de l’angoisse, coupés de toute relation à Dieu. » Or, un siècle plus tard, c’est en nous excusant que, éventuellement, nous bredouillons quelques mots de l’Evangile… Est il minuit, Docteur Schweitzer ? .

Philippe Malidor, Réforme 7 avril 2011.

Ampelos dans le Dauphiné Libéré

le-dauphine-libere.pngDès les origines la Réforme avait trouvé dans l’Ardèche et la Drôme un terreau favorable, des places fortes, des âmes hautes. Depuis toujours les huguenots d’ici ont eu à coeur d’écrire leur histoire, l’esprit étant dans l’écriture avec ou sans majuscules. Ecrire encore pour affirmer sa foi, mais aussi par fidélité aux ancêtres qui pouvaient être aussi bien princes que manents, et parfois galériens.
Les livres témoignent encore, comme les hauts lieux, et il existe des Itinéraires protestants qui sont fréquentés, surtout l’été, par des touristes venus d’Europe ou d’ailleurs. Généralement ils commencent par le musée de Poët-Laval, ou la maison de Marie Durand à Pranles.
Et voilà que, dans la meilleure tradition, le pasteur Pierre Merlet, né à Montélimar, vient de faire paraître ses souvenirs de 1945 à 1995, un livre fort sous un titre volontairement provocateur: « Le Protestantisme menacé par la Réforme » (éd. Onésime). L’ancien pasteur de Valdrôme ne dissimule ni la crise des vocations ni les difficultés de l’évangélisation. Mais la foi demeure à l’oeuvre.
Par ailleurs le petit-fils d’un instituteur de Loriol, Eric Peyrard, vient carrément de fonder, coup sur coup, deux maisons d’édition: Ampelos et Terre Natale, afin de faire connaître les plus belles pages du Protestantisme régional qui se confond avec l’autre. On peut ainsi lire du Jean-Frédéric Vernier qui, pour le Réveil du 19e s., avait passé 40 ans de sa vie à prêcher la Réforme, de ferme en ferme à travers la Drôme.
Comme ça, ou autrement, l’histoire continue dans l’écriture et la lecture.

Pierre Vallier

Le Pas de l’Autre dans Évangile et Liberté

evangiletliberte.gifC’est bien une excellente idée que de rassembler dans un tel ouvrage différents textes de Pierre-Yves Ruff, souvent déjà publiés depuis une dizaine d’années dans la revue Théolib qu’il dirige, et complétés par d’assez nombreux inédits.

Les lecteurs y retrouveront, dans un style clair et assez facile d’accès, le goût de l’auteur pour l’exploration, parfois poétique, parfois dérangeante, de certains concepts religieux très variés, et pour des études originales de certains textes de la Bible, qu’on croit souvent bien connaître, et dont il révèle des aspects fort nouveaux ; ainsi n’hésite-t-il pas à bousculer quelquefois le lecteur.

Ce livre, un peu décapant, parle de la foi et de la grâce, de la place de l’Autre dans notre vie, du don et de la liberté, de Dieu que « nul ne peut enclore », de Jésus enfin qui nous accueille à son côté dans son chemin, et de tant d’autres thèmes qui agitent et éveillent notre réflexion.

Bernard Félix