Galeries

Souvenir de Solférino,

Henry Dunant

dunantsolferino4Présent, par hasard, sur le champ de bataille de Solférino en 1859, Henry Dunant est horrifié par le carnage dont il est témoin, et par le sort des quarante mille blessés et mourants abandonnés dans la boue sans assistance. Immédiatement, il organise des secours avec l’aide des paysans locaux, sans distinction de nationalité pour l’assistance apportée aux blessés.
A la suite de cette expérience, il formule trois propositions. : la création de sociétés de secours pour apporter de l’aide aux blessés en temps de guerre, le recrutement et la formation d’ infirmiers reconnus par les armées et un «un principe international, conventionnel et sacré» dans un texte officiel signé par les états : la première convention de Genève.

Ce petit livre qui, entre horreur et compassion, a lancé une révolution humanitaire ne pose qu’une question, ne lance qu’un seul défi aux puissances temporelles et aux citoyens : «N’y aurait-il pas moyen, pendant une époque de paix et de tranquillité, de constituer des sociétés de secours dont le but serait de faire donner des soins aux blessés, en temps de guerre, par des volontaires zélés, dévoués et bien qualifiés pour une pareille oeuvre ?»

Depuis 150 ans et avec la création de la Croix Rouge, cette question a fait son chemin avec le succès que l’on sait ; peut-être serait il temps de la poser sur d’autres sujets…Après tout, comme le disait Henry Dunant : « Seuls les fous qui croient pouvoir changer le monde y parviennent ».

Prix recommandé : 12 €

Isaac Casaubon, intellectuel européen de la Renaissance

par LJ Nazelle

Isaac CasaubonÉtudiant dans l’Académie fondée par Calvin, Isaac Casaubon en obtient la chaire de grec à 24 ans. Jeune prodige qui avait appris le grec avec son père, cachés dans une grotte de la Drôme durant les guerres de Religion, Isaac Casaubon deviendra un des plus brillants hellénistes de son temps.

Ses relations avec Théodore de Bèze et les savants de passage à Genève, son mariage avec la fille d’Henry Estienne, le grand imprimeur et éditeur protestant le promettent à un avenir prestigieux. Mais il est difficile de faire carrière dans en France lorsqu’on est un fervent huguenot.

Manipulé par les conseillers du roi lors de la controverse de Fontainebleau entre Du Plessis Mornay et le cardinal Du Perron, il sera désavoué par ses amis protestants qui le trouvent trop « tiède » comme par les catholiques qui n’arrivent pas à le convertir. Devant l’opposition des jésuites, Henri IV ne pourra pas le nommer au Collège de France et lui confiera à la place sa Bibliothèque. Mais malgré une relative aisance, et la possibilité de pratiquer sa religion, Casaubon n’est pas satisfait et cèdera aux appels du roi d’Angleterre dont il deviendra un des conseillers théologiques les plus écoutés. Ami de deux rois, savant de grande renommée, il mourra à Londres, regrettant la France mais célèbre dans toute l’Europe.

En sus des ses nombreux ouvrages d’érudition et traduction du grec, il a laissé un journal, Les Éphémérides, passionnante relation du quotidien d’un intellectuel croyant du XVIème siècle, balloté par les évènements de son temps.

Prix recommandé : 19 €

Achetez en ligne -Isaac Casaubon -

Traité des Hérétiques

, par Sébastien Castellion

« Tuer un homme, ça n’est pas défendre une doctrine, c’est tuer un homme ! »

Castellion Hérétiques couv 1 V2Engagé au cœur de la Réforme du 16ème siècle, Sébastien Castellion est un exemple éclatant d’intellectuel courageux. Disciple de Calvin à Strasbourg puis régent du Collège de Rive fondé par Calvin à Genève, il n’hésite pas à s’opposer à lui et à son entourage. Homme de science (ses traductions de la Bible en Latin puis en Français furent remarquées dès leur parutions) , de foi et de courage, (durant l’épidémie de peste de 1543, il va à l’hôpital de Genève assister les malades alors que les pasteurs calvinistes s’y refusent), il n’admet pas les compromissions et les hypocrisies de la théocratie genevoise et s’exile à Bâle où il survivra dans la misère.

Mais c’est l’exécution de Miguel Servet sur un bûcher dressé par les genevois calvinistes qui le poussera à écrire le « Traité des Hérétiques ». Avec un style acéré, une grande connaissance des Écritures et des écrits de son temps, une pointe d’ironie et une bonne dose de courage, Castellion attaque le droit jusqu’alors accepté, des puissants à imposer,par le fer et le feu, leurs opinions à leurs sujets.  Cet ouvrage consommera sa rupture avec Calvin qui se lancera dans d’hypocrites explications pour se justifier du supplice de Servet auquel il prétend d’ailleurs n’avoir rien à voir. Sans peur et sans provocation, Castellion répondra alors à la justification de Calvin en la démontant point par point.

Ouvrage précurseur et fondateur, le « Traité des Hérétiques »jette les bases philosophiques de la tolérance religieuse, et annonce la philosophie des Lumières.

Il inspirera Bayle et les philosophes du Refuge qui poseront les base philosophiques du vivre ensemble moderne.

Prix recommandé : 19 €

Achetez en ligne -Traité des Hérétiques -

Voyage au cœur de l’Amérique,

par Charles Wagner

wagneramerique.jpgInvité à prêcher à la Maison Blanche par Théodore Roosevelt, le Président des Etats-Unis, Charles Wagner, un pasteur français connu pour son humanisme traverse l’Atlantique. Il découvre un pays étonnant et attachant, direct et vivant aux habitants pleins de spontanéité. Au fil des jours, Charles Wagner nous fait partager avec la vision claire et optimiste d’un français progressiste, son étonnement, son admiration, ses désaccords aussi.

Particulièrement intéressé par le fait religieux, Wagner nous livre ici une description de l’état d’esprit des Etats-Unis au début du XXème siècle qui aide à comprendre l’évolution de ce pays dans les 100 ans qui suivirent. Aujourd’hui encore, son analyse permet de mieux comprendre la place de la religion aux Etats-Unis, son influence dans la sphère civile et les relations privilégiées entre les présidents et les autorités religieuses.

Charles Wagner est un des écrivains français les plus publiés du début du 20ème siècle. Ses nombreux ouvrages furent traduits en plus de 20 langues et il fonda « Le Foyer de l’Âme », précurseur français des « megachurch » américaines.

© Editions Ampelos 2009

Prix recommandé : 20 €


Achetez en ligne -Voyage au coeur de l'Amérique -

Le Traité des Reliques,

par Jean Calvin

calvinreliques2.jpgUn quart de siècle après le scandale des indulgences qui avait poussé Luther à protester contre la mercantilisation du salut, Calvin s’attaque maintenant au culte des saints et au commerce des reliques. Son Traité des Reliques dénonce l’exploitation de la crédulité du peuple et les déviations idolâtres de l’adoration des restes supposés de saints. Véritable « No Logo » du 16ème siècle, cet ouvrage virulent vise à rétablir la simplicité de la foi et réduire le fatras pseudo théologique qui empêche la communication directe du croyant avec Dieu.

La retranscription en français courant faite par Jeanne Vincler, spécialiste du protestantisme lorrain, nous permet de redécouvrir un Calvin humoristique, presque truculent, loin de l’image d’austérité qu’on se fait de lui. En quelques pages enlevées et claires, il nous fait une démonstration limpide et amusante de la crédulité de ses contemporains et de l’exploitation éhontée qu’en fait un certain clergé.


Prix recommandé : 14 €


Achetez en ligne -Le Traité des Reliques -

Voyage d’un François en Virginie,

par Durand du Dauphiné

durandvoyage.jpgAprès une vie bien remplie de hobereau local, noble Durand, un protestant drômois de Die en Dauphiné, se prépare à passer en paix ses dernières années dans sa Drôme natale. Mais Louis XIV a décidé d’extirper l’ « hérésie », et Durand, huguenot pieux et déterminé échappe de justesse aux dragons et s’enfuit à travers la Provence.

Quelques jours plus tard, il apprend le pillage de sa maison et la conversion de sa fille. Il décide alors de partir, bravant l’Edit royal qui lui interdit de quitter le royaume et s’embarque pour l’Espagne puis l’Angleterre. A Londres, une de ces « fortunées contrées où l’on prêche la vérité sans aucun trouble », il cède à la propagande de peuplement des colonies et s’embarque pour le Nouveau Monde.

Partout où il passe, Durand se fait des amis, et malgré des épreuves fréquentes, il gardeindianslunching.jpg une foi inébranlable et un optimisme impressionnant. Son récit empreint d’une piété sincère nous fait découvrir un homme qui au soir de sa vie s’éprend d’un nouveau pays, se passionne pour son potentiel agricole, ses habitants et ses capacités de développement et décide de convaincre ses co-religionnaires de l’intérêt de s’y installer.

On n’en sait pas plus sur Durand ; où s’est il installé et quand est il mort ? Mais ce huguenot Drômois forte tête et attachant nous a laissé un document unique sur deux phénomènes majeurs du XVIIème siècle : la fuite des Huguenots de France et le peuplement des futurs Etats-Unis. Son témoignage de première main aide à comprendre la culture et la mentalité des huguenots du Refuge (voir les ouvrages de Weiss) et compléte d’autres récits comme ceux de Fontaine et Samuels de Pechels.

Cet ouvrage abondamment illustré est passionnant pour qui s’intéresse à l’histoire du protestantisme comme à celle des débuts de la civilisation américaine.

Prix recommandé : 18 €

Achetez en ligne -Voyage d'un François en Virginie -

L’invention de la tolérance,

par Frank Puaux

Puaux Tolérance Couv1A la fin du XVIIème siècle, les persécutions contre les huguenots puis la Révocation de l’Édit de Nantes durcissent le sort des protestants français. Pourtant, parmi les intellectuels protestants exilés, se développe non pas un esprit de rancœur et de revanche, mais une philosophie de la tolérance religieuse qui prend son origine avec Castellion, sera illustrée avec brillant par Bayle et qui inspirera les Encyclopédistes.

Frank Puaux nous livre les détails des approches diverses, (et des polémiques) qui accompagnent ce développement philosophique. Pour la première fois en Europe, une nouvelle école de pensée d’origine religieuse se libère de l’esprit de chapelle et de revanche pour élaborer un vivre ensemble moderne et poser les bases du respect des convictions autres.

Frank Puaux a été Président de la Société de l’Histoire du Protestantisme Français et un des fondateurs du Musée du Désert. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le protestantisme en particulier sur les Camisards et la période du Désert.

Prix public : 18 €

Achetez en ligne -L'invention de la tolèrance-

Les Abjurations des protestants provençaux

appyforceztome2couv.jpgDans les quelques années qui précédèrent la Révocation de l’Edit de Nantes, des milliers de protestants furent forcés de se convertir, par la contrainte physique, financière ou psychologique.

Françoise Appy, historiennespécialiste du protestantisme provençal nous a présenté dans le Tome 1 la détresse de ces convertis et leurs motivations ainsi que et l’intolérance et les méthodes de leurs «missionnaires bottés».

Ce Tome 2 est le résultat d’années d’étude des archives locales, registres d’abjurations et registre de la Compagnie pour la Propagation de la Foi. Il liste, village par village, des centaines d’abjurants avec le détail de leur famille. Un index par nom de famille facilitera la tâche du généalogiste recherchant ses ancêtres huguenots et la liste impressionnante des sources permettra à l’amateur d’approfondir le sujet.

Un document clé pour la généalogie protestante et la généalogie provençale.

Prix recommandé : 18 €

Achetez en ligne -Les Abjurations des Protestants Provencaux-

Forcez les d’entrer !

par Françoise Appy

appyforcez1couv.jpgFrançoise Appy, historiennespécialiste du protestantisme provençal et des théories de l’éducation présente ici le résultat de plusieurs années de recherche surun moment poignant et peu connu de l’histoire provençale.

Dans les quelques années qui précédèrent la Révocation de l’Edit de Nantes, des milliers de protestants furent forcés de se convertir, par la contrainte physique, financière ou psychologique. L’auteur a étudié les archives locales et registres d’abjuration pour suivre les méthodes,les progrès et les justifications de cette campagne de conversion.

Ce Tome 1 nous fait revivre ainsi dans le détail la détresse de ces convertis et l’intolérance de leurs « missionnaires », un processus qui s’est déroulé dans toute la France, et dont les bases théologiques font encore des ravages aujourd’hui de par le monde.

Cet ouvrage s’accompagne d’une très abondante bibliographie sur les protestants provençaux, d’une liste des sources et d’un index des noms de famille cités qui sera utile au généalogiste.

Prix recommandé : 24 €

Achetez -Forcez les d'entrer ! - en ligne sur Lulu.com

Le parti-pris du Livre,

par Pierre-Yves Ruff

couvruffpartiprisv1.jpg« Faire le choix de la lecture, prendre parti pour le Livre, c’est avoir fait son deuil du savoir absolu… » Une fois de plus, Pierre-Yves Ruff, évite les chemins faciles et les idées consensuelles pour nous stimuler par une approche exigeante de la lecture du Livre. Libre des dogmes, doctrines et préjugés des courants chrétiens établis, l’auteur explore, analyse, spécule, élabore mais n’impose jamais. A la lumière des expèriences d’un homme du XXIème siècle, il nous mène sur un parcours intérieur, proposant une nouvelle lecture du Livre, avec notre propre regard, nos propres expériences, notre vie. La liberté, la vraie liberté, voilà ce qu’il nous offre.

Nourri de la Bible, et héritier des grands auteurs protestants laïcs (Pécaut, Buisson, Scherer, …), Pierre-Yves Ruff propose à ses contemporains une pensée philosophique et une spiritualité qui dépassent nos archétypes restrictifs. Une foi sans religion, une laïcité religieuse dans laquelle toute personne devrait s’y retrouver pour peu qu’il soit à la recherche de l’Autre, de lui-même.

Mais aussi, et surtout, la Parole, qui est comme « un chemin dans le désert, et des fleuves dans la solitude ».

Prix recommandé 18€

 

Achetez -Le parti-pris du Livre - en ligne sur Lulu.com.

Je ne changerai pas

, par Samuel de Pechels

peschelmemoirescouv.jpgLe 26 Août 1685 (soit 2 mois avant la Révocation officielle de l’Édit de Nantes), les dragons de Louis XIV pillent la maison de Samuel de Pechels, bourgeois protestant de Montauban et s’y installent en toute liberté. Quelques jours plus tard, s’y ajoutent des fusiliers « missionnaires » qui chassent Samuel de Pechels, sa femme sur le point d’accoucher et ses 4 jeunes enfants. Séparé de sa famille, enfermé dans la Tour de Constance puis déporté aux Antilles, jamais il n’accepte de renier sa foi et changer de religion. Son seul commentaire sur ces traitements inhumains : « Heureux ceux qui souffrent pour la justice, car le royaume des cieux est à eux».

Des centaines de milliers de huguenots français souffrirent les mêmes persécutions que Samuel de Pechels, mais bien peu en gardèrent une trace écrite. Comme beaucoup d’autres, ce participant involontaire à un événement déterminant de l’histoire et de la mémoire collective des protestants de France survivra et ira enrichir le Refuge de ses compétences et son travail. Samuel de Pechels perdit plusieurs enfants dans ses tribulations, mais sa famille a fait souche en Angleterre.

Ce document exceptionnel écrit par un témoin vivant des exactions commises contre les huguenots est aussi un message d’espoir et une leçon de foi. Dans les souffrances personnelles et familiales les plus intenses causées par l’intolérance bornée, Samuel de Pechels garde confiance en l’Évangile.

Prix recommandé : 14 €


Achetez -Je ne changerai pas - en ligne sur Lulu.com.

Le Bon Samaritain,

par Charles Wagner

charleswagnersamaritain.jpgQuelques mois avant la Première Guerre Mondiale, Charles Wagner nous livre une remarquable méditation qui, un siècle plus tard, a encore gagné en pertinence. Il nous parle de «ceux qui tuent» et «ceux qui passent». Et Dieu sait si notre société moderne en génère, des «tueurs» (c’est parfois même un compliment dans certaines organisations…), et tous les autres, qui n’ont pas le temps, qui courent vers le prochain rendez-vous, qui passent très vite en faisant semblant de ne pas voir la misère de leurs prochains. Mais il nous parle aussi de ceux qui guérissent, ceux qui savent donner l’amour.

« Parler d’amour dans des milieux d’église, cela n’a rien d’original » nous dit Pierre-Jean Ruff, dans sa préface. « Mais Charles Wagner …. laïcise et humanise la notion d’amour…. il affirme le principe de la théologie naturelle. Les dons fondamentaux de Dieu ne sont pas liés à une révélation particulière ou à la Révélation — chrétienne, juive, musulmane ou autre. Les dons essentiels de Dieu sont octroyés à tout un chacun. Aussi, dit-il, l’appel à l’amour présent au cœur de tout homme normal est une approche de Dieu tout aussi valable et importante que le plus noble message des religions. Il y a, dit-il, une seule source de vie qui est en Dieu. Mais deux racines permettent d’en puiser la sève et de vivre : l’amour de Dieu et l’amour du prochain. Ces deux racines sont interchangeables. Tout amour de Dieu n’est vrai que s’il inclus, ipso facto, l’amour des autres et à la dimension universelle. Inversement, tout amour authentique des autres (et pourquoi pas aussi des animaux, des fleurs, du soleil qui sur la mer ou sur les sommets escarpés : de tout ce qui est beau) atteste de son origine — même inconsciente, renvoie à elle prouve qu’une lumière brille en nous. »

Après la réédition de « L’Évangile et la Vie », puis celle de »L’Ami », ce nouveau livre de Charles Wagner nous démontre, si besoin était, l’actualité de la pensée de ce pasteur luthérien devenu une grande figure du protestantisme libéral et plus généralement de l’humanisme religieux.

Prix recommandé : 18 €


Achetez - Le Bon Samariatin - en ligne sur Lulu.com.

« De Père en Fils », Histoire d’une famille vaudoise du Luberon au 17ème siècle, par B. Appy

appydepereenfils.jpgAprès de nombreuses et violentes persécutions, les Vaudois des vallées alpines sont allés repeupler les villages du Lubéron ravagés par la guerre, la peste et la famine. Durant tout le 16ème siècle, ils redressèrent les villages, remirent les terres en culture et rendirent au pays de Provence sa prospérité. En 1532 ils adhérèrent à la Réforme ce qui leur valut de nouvelles persécutions, dont le fameux « Massacre de Mérindol » en 1545. Mais l’Édit de Nantes leur assure une paix relative à partir de 1598, et c’est la vie quotidienne d’une famille vaudoise provençale que Bernard Appy nous décrit ici. Pendant un siècle, jusqu’à la Révocation de l’Édit de Nantes, nous les voyons vivre, travailler se marier, prier, à partir d’une très riche documentation d’archive.

Bernard Appy nous livre ici un remarquable travail d’historien et de généalogie, replaçant tous les événements de cette famille dans le contexte de leur société rurale provençale de la Renaissance. Il nous permet de mieux connaitre, comprendre, et même aimer « ces hommes et ces femmes depuis longtemps disparus, presque oubliés, qui eurent, comme nous, une vie faite de travail, d’espérances, de craintes, d’émotion, de joie, de douleur, de doutes et de foi. ».

Un ouvrage majeur et passionnant sur les Vaudois du Lubéron.

Prix recommandé : 24 €


Achetez -De père en fils - en ligne sur Lulu.com.

L’Ami,

par Charles Wagner

couvwagnerami1.jpg« Dieu m’a pris mon enfant ». Tous ceux qui ont perdu un être cher trop tôt savent ce moment d’incompréhension, de révolte, d’incrédulité. Pourquoi lui ? Pourquoi elle ? Pourquoi moi ?

Charles Wagner accompagne son fils dans ses derniers moments, vit avec lui ses dernières semaines, sans vouloir y croire, mais en sachant déjà; juste un père et son enfant confrontés à l’absurdité de la vie. Mais alors que chez certains cette révolte se fait agressive et laisse place à un profond ressentiment, Charles Wagner sait écouter l’Ami qui lui parle, qui lui répond, directement, comme un ami vrai sans se cacher derrière les banalités ou les idées reçues.

« Crois au Père, crois à son amour. C’est ce que tu peux faire de plus conforme à la fois à ta raison et à ton cœur. Ne te laisse dire ni insinuer par aucun désordre de ce monde, par aucun malheur, aucune ignominie, aucune douleur affolante, que le Père t’oublie et ne t’aime pas. » Face à cette tristesse immense, Wagner puise dans sa foi et dans l’Ecriture la force de retrouver l’espérance et l’amour de la vie. Et de la faire partager à ceux et celles qui l’écoutent et le lisent.

Le président Roosevelt disait à propos des livres de Charles Wagner: « Je prêche vos livres à mes compatriotes.» Ce pasteur nourri d’humanisme s’adresse toujours à ceux qui souffrent, qui doutent et qui cherchent. Et à travers les années, son message d’espoir résonne toujours aussi clairement.

A lire pour se rappeler que Dieu est aussi un Ami quand on en a besoin, et à offrir à tous ceux qui ont perdu un être aimé.

Prix recommandé : 18€


Achetez -L'Ami- en ligne sur Lulu.com.

L’Evangile et la Vie,

par Charles Wagner

evangileetlavie.jpg« La vie serait obscure sans l’Évangile; mais comme l’Évangile s’affermit et grandit au contact de la vie! » nous dit Charles Wagner. Ces textes rédigés dans une langue simple mais puissante saisissent le lecteur, captivent son attention, stimulent son esprit et émeuvent son cœur.

Un des meilleurs ouvrages de Charles Wagner, écrivain abordable et d’une grande humanité. Dans ce texte qui n’a pas vieilli et n’a rien perdu de son énergie ni de sa capacité à inspirer, il  nous livre là un des ses meilleurs recueils.

Prix recommandé : 18€


Achetez -L'Evangile et la Vie - en ligne sur Lulu.com.