Un désir de révolution, Paolo Balli

par Bernard Favre

Issu de la paysannerie pauvre, Paolo Balli, (dit Alfredo Torriani) est né en 1907, à Ferrare. Au travail dès l’âge de 10 ans, il devient communiste et fuit l’Italie fasciste en 1930. Il se réfugie à Paris d’où il est envoyé à Moscou afin d’y suivre la formation de l’École Lénine avant de participer à la guerre d’Espagne dans les Brigades Internationales.

Après le retrait d’Espagne, il est détenu aux camps de Saint-Cyprien et de Gurs, en même temps que Hugo Schmidt. Refusant de travailler pour l’organisation Todt, il est transféré pour raison disciplinaire au camp du Vernet dont il réussit à s’évader pour rejoindre la Résistance française en Savoie.

Resté en France après la guerre, il a une liaison avec Sara Schmidt-Wijnberg (veuve de Hugo Schmidt, un de ses camarades des Brigades Internationales) dont il aura un fils, Emile. À son retour en Italie, il reprend ses activités syndicales et politiques et épouse la maîtresse d’un mystérieux milliardaire communiste lié à Moscou et Cuba.

Ce livre est le troisième et dernier tome de la trilogie de Bernard Favre : Le Chant des Ruines, après Allemand et Résistant et Échapper à la Shoah

Prix public : 10 €