Aigoual-Cévennes

par René Rascalon

« En parcourant ces feuilles, je retrouve l’atmosphère de cette époque obscure, héroïque et magnifique et je plains sincèrement ceux qui n’ont pu la vivre et ne peuvent la comprendre » 

Général Henri Zeller, co-fondateur de l’ORA (Organisation de Résistance de l’Armée) et héros du Vercors.

Le maquis Aigoual-Cévennes fut, avec près de 2000 hommes en 1945, le plus important maquis du Gard et un des plus importants de France. Dirigé par René Rascalon, Marceau (Marcel Bonnafoux) et Guy Arnaud  rejoints ensuite par Laurent Olivès et Antoine Cassé après la fusion avec le maquis d’Ardaillès, il mène de nombreuses actions contre l’occupant et contribue à la libération du Gard.

L’ouvrage de René Rascalon, écrit juste après la Libération expose des souvenirs frais et précis et des sentiments vivaces. Il nous fait partager le quotidien des maquisards, les moments tragiques comme les instants plus légers. C’est un témoignage unique de spontanéité écrit par un acteur majeur de la Résistance, resté humble et désintéressé.

Fils et petit-fils de mineur, René Rascalon, né à Alès, est plombier-zingueur. Il rentre en résistance contre l’État français dès 1940 et fonde en 1942 un groupe de résistants affilié à l’Armée Secrète. A partir de mars 1943 et l’obligation du STO, il fonde un premier maquis qui deviendra le maquis Aigoual-Cévennes. Sa femme Julia le soutiendra durant toute la guerre. A la Libération, René Rascalon reprendra ses activité professionnelles.

close

Restez informés de nos publications et activités  !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.