Laurent Olivès

Dès 1941 Laurent Olivès, pasteur à  Valleraugue, mit en place un réseau pour protéger et cacher des proscrits et des Juifs. En 1943, révolté par la violence des troupes d’occupation et de la Milice, il fonda, à  Ardaillès, le maquis de la Soureilhade qui fusionna ensuite avec celui de Lasalle pour devenir le maquis Aigoual-Cévennes.

Laurent Olivès et sa femme Suzanne qui l’assista dans toutes ses activités furent nommés « Justes parmi les Nations » pour leur engagement dans le sauvetage de plusieurs familles juives.

Les Éditions Ampelos ont publié son autobiographie Pasteur et chef de maquis et Souvenirs d’un pasteur engagé.

close

Restez informés de nos publications et activités  !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.