Laurent Olivès

Dès 1941 Laurent Olivès, pasteur à Valleraugue, mit en place un réseau pour protéger et cacher des proscrits et des Juifs. En 1943, révolté par la violence des troupes d’occupation et de la Milice, il fonda, à Ardaillès, le maquis de la Soureilhade qui fusionna ensuite avec celui de Lasalle pour devenir le maquis Aigoual-Cévennes.

Laurent Olivès et sa femme Suzanne qui l’assista dans toutes ses activités furent nommés « Justes parmi les Nations » pour leur engagement dans le sauvetage de plusieurs familles juives.