Le rêve de Martin Luther King

obama.jpgUn rêve : 40 ans après l’assassinat du pasteur King, Barack Obama est élu président des États Unis.

Un rêve : après 8 ans de vaches maigres pour beaucoup (et de vaches grasses pour certains), la première puissance mondiale se donne un président qui veut répartir plus équitablement les richesses, protéger l’environnement et maintenir les libertés individuelles.

Un rêve ancien déjà; les rappels historiques du discours d’investiture remontent aux pères fondateurs et au colons qui les ont suivis, colons dont beaucoup, (comme les durandvoyage.jpgancêtres de Joe Biden) étaient des huguenots chassés de France. Il faut lire l’histoire des milliers de français qui mirent voile vers le Nouveau Monde; il est édifiant de voir comment, en 1687 déjà, ce pays attirait par ses promesses de liberté religieuse et de tolérance. Durand, huguenot du Dauphiné nous dit son étonnement et son plaisir de se trouver en Virginie où il peut pratiquer sa foi sans contrainte. Il faut lire ses récits de ses périples dans une contrée industrieuse où cet aristocrate français découvre les vertus d’un peuple laborieux et inventif.

wagneramerique.jpgEt plus près de nous encore, un livre clé pour comprendre l’Amérique d’Obama dans sa continuité historique: au début du siècle passé, Charles Wagner, le pasteur humaniste bien connu est invité à précher à la Maison Blanche par Théodore Roosevelt (lui aussi descendant de huguenots). Il en rapporta un livre passionnant sur l’Amérique de la révolution industrielle, sur ses progrès et ses contradictions, sur ses succès et ses erreurs. Mais surtout, il sut bien comprendre la religiosité des américains, l’importance toujours présente de la religion dans la société civile et leur rapport très protestant à Dieu et aux églises. Un livre clé pour aborder la religion en Amérique.

Un rêve encore, entendre dans le discours d’inauguration d’Obama son interprétation personnelle et pleine d’espoir de la fameuse devise « In God we trust » : « C’est là la source de notre confiance, le fait de savoir que Dieu nous appelle pour façonner un destin incertain. «