Paul Schmidt dit KIM

par Dominique Schmidt

A 20 ans, en 1937, Paul Schmidt, Alsacien-Lorrain, dit avoir «un drapeau tricolore à la place du cœur».

Engagé au 6ème Bataillon de Chasseurs Alpins, il vit la Campagne de Norvège jusqu’à la prise de Narvik, l’épisode du «Réduit breton» et  le repli en Angleterre. Malgré la perspective d’une condamnation pour désertion, il rallie dès juin 1940, les premières troupes du général de Gaulle.

Recruté par le BCRA pour des missions secrètes, il devient KIM. Au cours d’un stage, il sympathise avec un inconnu.

Cet inconnu, Jean Moulin, demande que Kim soit affecté à sa mission comme officier de liaison avec le mouvement « Libération » d’Emmanuel d’Astier de la Vigerie.

Pendant un an, Kim va organiser des atterrissages et parachutages clandestins pour apporter à la Résistance des armes, de l’argent et de précieux contacts avec Londres.

Lyon, Montluçon, Clermont-Ferrand, l’Ain, la Corrèze, Limoges, Paris, Tours, Chartres, des équipes, des réussites, des échecs, mais aussi des arrestations, des déportations, des morts.

Fils de Kim, né en 1946, proviseur honoraire, l’auteur a tenté de décrire à partir de souvenirs, de témoignages et d’archives, l’action d’un « héros » très secret et de celles et ceux qui lui ont permis de mener à bien sa mission.

Christine Levisse-Touzé, historienne, docteur ès Lettres, conservateur général honoraire du Patrimoine de la Ville de Paris, directeur de recherche associé à Sorbonne Université, a dirigé pendant de nombreuses années le musée du général Leclerc et de la Libération de Paris et le musée Jean Moulin. Elle préside depuis 2017, le conseil scientifique du musée de l’Ordre de la Libération. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages de référence sur la Seconde Guerre mondiale

close

Restez informés de nos publications et activités  !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.