Rentrée et Réveil

rentree-des-classes.jpgÇa y est, c’est reparti; les vacances sont finies, oubliées même depuis quelques semaines, les enfants sont rentrés en classe, et même le retour au boulot a perdu ce goût de retrouvailles. La machine à café n’arbitre plus les débats sur les mérites respectifs de la côte Atlantique (belles plages mais il pleut..) et de la Méditerranée (Soleil, mais que de monde!), la course aux fournitures scolaires est (presque) terminée, et la routine recommence à s’installer. Si l’on n’y prend pas garde, on va reprendre, comme l’an passé, juste un peu plus vieux, un peu plus fatigués, un peu plus blasés, un peu plus inquiets des crises économiques qui se profilent.

Et si au contraire, l’automne était une bonne époque pour réfléchir et repartir dans un nouveau chemin; et si chaque jour était une nouvelle chance, un nouveau départ, une nouvelle grâce? Et si tout était de nouveau possible, comme un jour nouveau, un nouveau réveil. Sur le Réveil, dont on célébrait le « 150ème anniversaire » à l’Assemblée du Désert cette année, il est intéressant de lire le témoignage de Samuel Vernier. Petit fils de Jeanvernierreveil.jpg Frédéric Vernier qui fût un des instigateurs du Réveil du XIXème siècle dans la Drôme, il nous raconte les péripéties des missionnaires qui ont un jour décidé de faire partager leur foi à leur voisins et concitoyens. Un quotidien de joies et de frustrations, de communion et d’hostilité, mais jamais de routine. Même si cet ouvrage manque un peu de recul historique (et c’est ce qui en fait un témoignage attachant), le lecteur est impressionné par l’ardeur, la foi et l’enthousiasme de Vernier, Cook et Rostan. Ardeur, Foi et Enthousiasme, à qui ne le souhaiterait on pas en cette fraiche rentrée ? Et ce feu qui, comme se plait à le rappeler Vernier, n’était pas « de paille » comment le retrouver dans un quotidien qui a si vite tendance à devenir routinier? la réponse de Vernier : le Livre!

couvruffpartiprisv1.jpg

Le Livre! le Livre seul, le retour à l’Ecriture dans l’humilité du lecteur qui cherche. C’est la même réponse que nous propose Pierre-Yves Ruff dans son dernier ouvrage. Le livre comme source de toutes les certitudes et de tous les doutes. Le Livre pour chercher, pour réveiller, pour comprendre et pour être libre. Le Livre comme remède à l’échec et à la désespérance. Ce Livre qui depuis plus de 2000 ans accompagne ceux qui souffrent et ceux qui cherchent, ceux qui rêvent et ceux qui réveillent, ceux qui ont le cœur pur et ceux qui sont persécutés pour la justice. D’un bout à l’autre du spectre théologique, le Livre qui réunit malgré eux les frères séparés, le Livre comme le tronc dont toutes les interprétations sont les branches.

Alors dans une rentrée où tant de livres, (scolaires, prix littéraires etc..), captent votre attention, nous vous souhaitons de trouver du temps pour celui qui sera toujours là et qu’il fasse de votre rentrée un renouveau.